France

Une nouvelle enquête affirme la confiance des cliniciens envers l'IA pour améliorer les résultats des patients, à mesure que la demande d'endoscopie continue de croître

08.12.2020
  • Selon une étude européenne, 70 % des gastro-entérologues interrogés affirment que l'intelligence artificielle (IA) réduira le nombre de lésions manquées1
  • 71 % ont déclaré que l'IA améliorera les résultats des patients et 72 % ont estimé qu'elle devrait améliorer la capacité de diagnostic2
  • 80 % ont indiqué qu'ils seraient plus susceptibles d'utiliser un système d'endoscopie doté de capacités en matière d'IA3

Selon une nouvelle étude publiée aujourd'hui par Fujifilm, les gastro-entérologues soutiennent avec force l'utilisation de l'IA en endoscopie afin d'améliorer les résultats des patients.

Une enquête auprès d'endoscopistes, d'infirmières et de chirurgiens en gastro-entérologie travaillant au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Italie et en Espagne a été réalisée par le SERMO, un réseau clinique mondial, pour le compte de Fujifilm. Plus de sept personnes interrogées sur dix ont affirmé que la technologie de l'IA améliorera les résultats chez les patients (71 %), et un nombre similaire (69 %) a déclaré qu'elle augmentera l'efficacité de leur travail.4

Le choix des médecins concernant les outils à leur disposition pour les interventions s'avère important par presque tous les sondés (94 %), et 80 % ont déclaré qu'ils seraient plus enclins à utiliser un système doté de capacités en matière d'IA que sans.5

La demande pour les services d'endoscopie est en hausse6 et les réponses à l'enquête reflètent les défis constants auxquels l'Europe est confrontée : les délais d'attente des patients (19 %), la demande croissante des interventions (17 %) et le taux de détection des lésions difficiles à trouver (17 %) représentent les principales.7

La recherche a montré que chaque augmentation de 1 % du taux de détection des adénomes pourrait se traduire par une diminution de 3 % du risque de cancer colorectal8, une maladie qui tue environ 228 000 Européens chaque année9. Les médecins ont fait état de leur grande confiance envers la capacité de l'IA à réduire le nombre de lésions manquées (70 %) et à accroître la capacité de diagnostic (72 %), plus de la moitié affirmant qu'ils gagneront en confiance dans la prise de décision clinique (58 %) et qu'elle contribuera à normaliser la pratique (54 %).10

Les médecins ont également reconnu les avantages supplémentaires liés à l'utilisation de l'IA en endoscopie en termes d'efficacité potentielle créée ; près de la moitié d'entre eux ont convenu que l'IA permettra de réaliser des économies en réduisant le nombre de biopsies et de chirurgies inutiles (49 %), et plus d'un tiers d'entre eux ont déclaré que cela aiderait à réduire les délais d'attente pour les patients (34 %).11

Mat Tallis, directeur des activités européennes chez Fujifilm EU, a expliqué :

Les résultats de l'enquête montrent que les médecins ont une grande confiance en l'intelligence artificielle pour obtenir de meilleurs résultats pour leurs patients, à un moment où les systèmes de soins de santé du monde entier subissent de plus en plus de pression.

Très récemment, nous avons lancé CAD EYE, le premier logiciel de notre gamme de technologies Eluxeo Ultra, utilisant l'IA basée sur l'apprentissage profond. Il offre une assistance améliorée aux utilisateurs de notre système Eluxeo existant afin de proposer notre pack le plus exhaustif aux endoscopistes.
 

Le professeur Coron, gastro-entérologue et hépatologue à l'Institut des maladies de l'appareil digestif à Nantes, a déclaré :

Ayant eu le privilège d'essayer un certain nombre de différentes technologies d'IA au cours des dernières années, je suis conscient que toutes les technologies ne se valent pas. Cependant, je peux confirmer avec certitude que des produits plus avancés comme le CAD EYE de Fujifilm ont découvert des petites lésions que moi, spécialiste dans ce domaine depuis plus de 20 ans, n'aurais pas vues autrement.

Ces résultats indiquent qu'avec le temps, une IA de haute qualité sera non seulement souhaitée, mais considérée comme nécessaire pour fournir les meilleurs soins à chaque patient dans chaque salle d'opération.

1 Enquête SERMO auprès de 300 médecins, données internes (octobre 2020)
2 Enquête SERMO auprès de 300 médecins, données internes (octobre 2020)
3 Enquête SERMO auprès de 300 médecins, données internes (octobre 2020)
4 Enquête SERMO auprès de 300 médecins, données internes (octobre 2020)
5 Enquête SERMO auprès de 300 médecins, données internes (octobre 2020)
6 Srivathsan Ravindran et coll., National Census of UK endoscopy services in 2019 (2019), BMJ, fg.bmj.com/content/early/2020/06/24/flgastro-2020-101538 (disponible le 20/11/2020)
7 Enquête SERMO auprès de 300 médecins, données internes (octobre 2020)
8 Douglas Corley et coll., Adenoma Detection Rate and Risk of Colorectal Cancer and Death (2014), The New England Journal of Medicine, www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4036494/ (disponible le 20/11/2020)
9 Jolanta Gore-Booth et coll., New Colorectal Cancer Guide (2020), Digestive Cancers Europe, www.digestivecancers.eu/new-colorectal-cancer-guide/ (disponible le 20/11/2020)
10 Enquête SERMO auprès de 300 médecins, données internes (octobre 2020)
11 Enquête SERMO auprès de 300 médecins, données internes (octobre 2020)
Dernières nouvelles:
  • Healthcare

Le contenu de ce site est réservé aux professionnels de santé et assimilés.